Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 06:47

Quelqu’un disait : « la vieillesse c’est quand on sait tout mais que plus personne ne vous pose de question » . En ce qui me concerne, le « je sais tout » c’est peut-être pas sûr, mais pour les questions …oui.

Alors comme plus personne ne me pose de questions sur les techniques de drague, j’ouvre sur ce blog une catégorie :« Les lignes directrices pour une efficience maximum des technique de dragues».

Dont voici le premier thème :
« Le premier diner au restaurant avec votre belle. »

Vous lui tourniez autour depuis quelque temps et elle a enfin accepté votre invitation à dîner. Vous êtes anxieux car vous savez l’importance de ce premier diner, c’est normal.
Mais si vous suivez à la lettre les conseils que je vais vous donner, tout devrait bien se passer, et vous ouvrir les portes de la félicité.

Tout d’abord, un principe de base : Bouclez là. Poser lui des questions sur elle, intéressez-vous à sa famille, son boulot, ce que vous voudrez mais dès qu’elle vous posera une question sur vous, éludez, éludez un max.
Montrez que vous appréciez qu’elle cherche à mieux vous connaître et prenez en justement prétexte pour lui poser une nouvelle question sur elle.
Donc je répète fermez là, bouclez là. Moins elle saura de chose sur vous mieux vos affaires avanceront.

Pourquoi cela. C’est pourtant bien simple.
Le plaisir qu’elle aura à faire l’amour avec vous (plus tard) est directement lié à ce qu’elle est en train de se fiche dans le crane à votre sujet aujourd’hui. Aussi soyez aussi neutre que possible. Laissez-la faire son boulot d’idéalisation. Ne lui gâchez pas bêtement son plaisir d’être amoureuse.

Aujourd’hui, vous avez du bol, mais vous pourriez être celui de la table d’à coté qui ne paye pas de mine et qui mange tout seul. Le même je vous dis.

Bon, mais c’est pas suffisant que de rien dire car à un moment, il faudra parler.

Ce moment c’est quand elle vous posera la question : Pourquoi es-tu là ?

Bon, elle sait très bien pourquoi vous êtes là et vous aussi. Mais là n’est pas la question. Car à ce moment vous êtes à l’épreuve.
Elle a sortie son épée, l’a appuyée contre votre gorge et vous savez que de votre réponse soit vous gagnerez son cœur soit elle vous saignera comme un vulgaire poulet.

Bon mais pas de panique je vais vous dire comment sortir par le haut de cette épreuve.

Tout d’abord il faut savoir qu’en posant cette question elle cherche d’abord à savoir ce qu’elle représente pour vous. Donc pas d’erreur stupide ne lui parlez pas de vos ex avec des comparaisons à la con. Non, il n’y a plus sur terre que vous et elle.

Je fais un aparté dans le cours. Je vous conseille pour être plus efficace d’inscrire sur un papier bristol les principes de ce billet et le mettre devant vous sur la table du restaurant  afin d’y jeter un œil en cas de doute. Mieux si le menu est appuyé sur un porte menu, vous balancez le menu et mettez le bristol à la place.
Si elle ne vous demande pas ce que c’est, ne lui dites pas. Elle pourrait se formaliser.

Pour revenir à la question : un conseil, abordez le thème de la rupture, pas celle des politiques, mais celle du moment où vous avez compris toute la place qu’elle avait prise dans votre vie.
Par exemple : vous alliez à une réunion où elle devait se trouver. Son chef vous a convoqué parce que le programme que vous lui aviez livré ne marche pas (c’est un exemple). Le chef arrive, bla-bla, les gens s’installent … mais elle n’est pas là. Elle doit être en retard, elle hésite encore entre la robe bleue à fleur ou la mini en jean. Bon ça commence, et on vous dit qu’elle est partie en vacances pour quinze jours. Alors ce chef vous parait vraiment le roi des emmerdeurs, votre équipe, une équipe de bras cassés et vous en avez marre de tout.
Bon faites simple quand même, faut parler d’accord mais pas trop, vous décrochez dès que vous sentez qu’elle relâche la pression de son épée.

Evitez  bien sûr de lui dire que vous êtes là parce que vous l’aimez. Dans ce cas, vous allez voir dans son œil droit en surimpression « LE »  et dans son œil gauche « NUL »
Bon ou alors si vous êtes vraiment sûr de vous mais je ne conseille pas.
 
 Autre possibilité : le flash. Le flash c’est lorsque quelque chose a attiré votre attention et que  vous avez voulu en savoir plus sur cette personne et « FLASH ! » son visage s’est imprimé dans votre cœur et n’en sortira plus.
Quelque chose comme çà. Mais attention ça doit être vrai. Si çà lui a plus, elle s’en souviendra, ne vous en reparlera pas mais ce serait une erreur, qu’un jour, vous lui racontiez une autre histoire.

Bien vous avez donc surmonté avec brio la question piège, maintenant il faut passer à l’aspect viande du problème c'est-à-dire le contact physique.
Là, je déconseille toute initiative de votre part. çà doit venir d’elle.
Par exemple sa main posée sur la table un peu lascive et qui empiète de votre coté.
Regardez cette main, si elle la retire, n’insistez pas, si elle la laisse : foncez. Enfin allez y quand même molo. Profitez en pour ressentir le grain de sa peau, sa chaleur, sa sensibilité.

Bien maintenant vous avez le contact physique, apprêtez vous à finir votre dessert et à payer l’addition.

Galant, même dans ce monde de barbare, vous la ramenez chez elle car vous êtes conscient de l’importante de la personne qui est avec vous. 

Arrivé devant chez elle, garez vous. Je dis garez vous ! pas de double file où vous devriez dégager dans l’urgence.

Dites lui au revoir gentiment. Si elle se barre et rentre chez elle, vous êtes nul et vous n’avez certainement pas bien suivi mes conseils.
Si elle hésite et finit par vous proposer de monter prendre un dernier verre, faites lui un très gros bisou sur la joue mais ne montez-pas, c’est trop tôt, vous fouteriez tout en l’air et je ne pourrais rien faire pour rattraper la situation.

Alors j’ai dit ne montez pas, j’ai pas dit : faites rien. Une voiture c’est pas confortable mais c’est comme ça qu’on attise imagination et désir. Vous allez même la découvrir votre dulcinée et en peu de temps vous en saurez plus sur elle qu’avec les questions dont vous l’avez bassinées durant le repas.

Et quand « vous aurez épuisé vos grands sacs de baiser » serrez la fort dans vos bras écrasez lui quelques cotes et vertèbres et … retour chez-vous.

Matin, vous avez envie de l’appeler, vous en crevez d’envie. L’appelez pas c’est elle qui doit appeler.

Si elle appelle ... même le chef vous paraitra super-sympa ...

Partager cet article

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dialogue avec une psy ...
  • Dialogue avec une psy ...
  • : Echanges entre un dénommé Spaulding et une psychologue ... virtuelle.
  • Contact

Pages