Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 08:03

- La psy, j'ai mis du temps mais cette fois, je sais !

- Vous savez quoi ?

- Je sais ce que l'amour est aux femmes.

- Ah !

- Oui. C'est à la fois quelque chose d'intérieur à elles et ... d'extérieur à elles.

- Bien, une seconde Spauding, là, je le sens bien, je prends mon bloc pour ne pas en perdre une miette. Voyez vous, ce week end j'ai un congrès de psychologie internationale à Vancouver et ce genre de manifestation atteint de tels sommets de réflexion scientifique que nous avons parfois besoin pour nous détendre de nous raconter les propos les plus abracabradantesques de nos patients. Je vous écoute.

- Tout d'abord la trahison. Il ne peut y avoir d'histoire d'amour sans trahison.

- Pourquoi ?

- Parce qu'il ne peut y avoir d'amour sans confiance totale envers l'objet aimé.

- Spaulding j'aimerai que vous me racontiez une histoire drôle que je puisse raconter à mes collègues. Mais là que la trahison ne soit qu'un aboutissement inéluctable de la confiance que l'on a dans l'autre ... c'est d'une banalité.

- Sauf que j'ai pas dit ça la psy

- Si vous l'avez dit !

- Non je l'ai pas dit, alors laissez moi dire !

- Je me demande si je ne vous déteste pas Spaulding.

- Vous ne m'aimez pas assez pour cela la psy ...et maintenant écoutez moi ! Pour une femme, l'amour qu'elle a pour l'autre se développe d'une manière identique à celle d'un foetus qui aurait pris naissance dans son ventre. A la fois elle le nourrit de tout son être et...c'est une autre chose qu'elle même.

- Développez...

- Non

- Je vous hais Spaulding ... mais cette gestation ne dure que neuf moi après il y a expulsion ?

- Oui et c'est une autre histoire qui commence.

- Et des fois l'expulsion arrive bien avant le terme des neuf mois.

- Je conteste totalement la psy. Je vous défie de pouvoir vous débarrasser d'une femme amoureuse quand elle est dans sa phase de gestation. Et d'ailleurs plus vous allez vouloir vous en débarrasser plus le processus amoureux va se développer pour arriver à quelque chose d'assez proche de la folie.

- La folie ?

- Oui la folie,

- Spaulding ne vous plaignez pas trop que les transports amoureux ne s'exercent pas toujours à bon escient... Mais tout à l'heure vous parliez de confiance et de trahison ... vous avez perdu le fil ... avouez !

- Pas du tout j'y viens... ce sera même l'objet du prochain billet ...

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 15:58

- La psy pouvez vous m'aider ?

- Bien sûr quel est votre problème

- Je voudrais quitter la femme que j'aime

- D'accord ! Voyez vous Spaulding dans le cas d'une personne normale cette demande pourrait paraître abracadabrante, mais dans votre cas elle est tout à fait normale. Bien, comment comptez vous vous y prendre ?

- Je lui ai déjà envoyé un mail

- Pourquoi pas. Que disait ce mail ?

- Je lui disais que je l'aimais et que je la quittais

- Qu'a t elle répondu ?

- Qu'elle mettait le mail à la poubelle et que j'avais pas intérêt à oublier son anniversaire le 2 novembre.

- C'est bizarre cela Spaulding il y a quelque chose que je ne comprends pas

- Quoi donc la psy ?

- Hé bien quand quelqu'un vous dit qu'il vous aime et qu'il veut vous quitter, vous vous dites qu'il est pas bien dans sa tête et vous n'avez aucunement envie de le revoir, hors là elle fait en sorte de ne pas couper le lien... rappelez moi le texte de votre mail.

- Tu es belle intelligente charmante mais "bla bla" adieu !

- Ah ! ... mais c'est pas du tout pareil Spaulding. Dans ce que vous me disiez la première fois: "je t'aime" vous parliez de vous, de votre problème. Par contre dans le deuxième vous parliez d'elle ce qui n'est pas du tout pareil, et les femmes aiment toujours que l'on s'intéresse à elles ... vous êtes vraiment d'une maladresse Spaulding ... Bon comment rattraper cela ? Le plus simple est de lui dire que vous ne l'aimez plus et que vous la quittez pour une autre.

- Vous avez raison la psy comme cela je suis sûr d'en être définitivement débarrassé. Vos conseils sont toujours aussi pertinents.

- C'est mon métier Spaulding.

- Comme il me reste encore un peu de temps dans la séance est-ce que je peux vous demander un autre conseil.

- Bien entendu je suis à votre service Spaulding.

- Vous n'auriez pas une idée de cadeau d'anniversaire ...

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 06:59

- Il est demain Spaulding !

- Demain sera toujours demain la psy.

- Ne commencez pas, une promesse (voir "changer sa vie" ndlr ) est une promesse, exécutez vous !

- Ne me bousculez pas la psy. Dans ma vie j'ai surtout cherché à être un homme libre

- Surtout par rapport à vos promesses.

- La psy, en quatre ans vous me connaissez toujours aussi mal. Je tiens toujours mes promesses ... je mets juste un peu plus de temps que l'on pourrait le souhaiter ... mais je tiens.

- Pourquoi votre vie doit elle changer ?

- J'ai rencontré un homme

- Un homme ?

- Un homme

- Spaulding j'ai quand même du mal à le croire

- Et pourtant c'est la vérité

- Effectivement je comprends que cela change, bouleverse votre vie. - Et depuis quand ?

- Cet été en juillet

- Mais je croyais au contraire qu'à ce moment une femme occupait votre esprit

- Oui mais elle venait de me balancer

- Et le coup classique, vous cherchez du réconfort auprès de quelqu'un mais là c'est pas une femme qui vous l'apporte c'est un homme qui ouvre d'autres horizons à votre vie.

- Tout à fait !

- Et pourriez vous nous dire quelques mots sur cet homme ?

- Il n'est pas vraiment beau mais original, cultivé et d'une grande sensibilité

- Je le vois cet homme, j'en suis presque déjà amoureuse

- Compliquez pas la psy, ce que j'ai à dire est déjà assez délicat, je vous prierai de ne pas ajouter vos états d’âme à tout ça.

- Excusez moi Spauding, en tout cas je trouve très courageux de votre part de faire ce coming out à vos lecteurs ... qui sont plutôt des lectrices.

- Pourquoi parlez vous de coming out ?

- Ah ! ne jouez pas avec mes nerfs Spaulding ! Vos aveux me font déjà assez mal comme çà ....

- Arrête toi Camille !

- Camille ?

- La psy il y a quelque chose qui me semble assez étonnant. Les grandes scènes d'émotion dans les tragédies sont données à des femmes bien qu'écrites par des hommes.

- Et alors ?

- Et alors une actrice rentre naturellement dans l'émotion parce qu'elle est une femme. C'est beaucoup plus difficile pour un homme. Un homme politique du siècle dernier, grand manipulateur de foules, donnait ainsi sa recette: " la foule est naturellement instable sur le plan émotionnel, en ceci elle est comme une femme. Seul l'amour peut stabiliser émotionnellement une femme, la foule cherche donc désespéramment quelqu'un a aimer et si on parvient à s'en faire aimer on peut l'amener dans les pires excès" ... comme avec une femme.

- Je sais pas et c'est pas le sujet. Mais cela vous fait quoi d'être gay.

- Je suis plutôt heureux mais pourquoi vous dites que je suis gai ?

- Pas gai , gay

- Je suis pas gay

- Cet homme qui bouleverse votre vie, il est gay ?

- Non il est marrant, très marrant mais pas gai ...

- Spaulding il est homo ?

- Il aime les femmes encore plus que moi

- Mais comment êtes vous tombé amoureux de lui ?

- Je suis pas tombé amoureux de lui

- Mais qu'estce qui vous attire chez lui ?

- Il est écrivain

- Mais comment alors a t il a bouleversé votre vie ?

- Je vous le dirai demain

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 06:29

- Changer votre vie, pourquoi vous voulez changer votre vie Spaulding ?

- Je ne veux pas changer ma vie

- Mais le titre du billet ?

- La psy les choses se passent comme si ma propre volonté n'avait rien à voir la dedans, mais ma vie doit changer

- Elle ne vous plaisait pas ?

- Ces derniers temps, il aurait été difficile de trouver plus heureux que moi...après une rencontre malheureuse

- Spaulding je vous arrête cette rencontre vous le savez n'a pas été malheureuse pour vous car votre vie à commencée à changer à partir de ce moment mais c'était comme pour votre première fille

- Ma première fille ?

- Je vous rappelle l'histoire

- S'il vous plait

- Donc votre épouse étant sainte ... non, votre épouse est enceinte ..

- Ne vous rattraper pas la psy il y avait du vrai la dedans

- Spaulding arrêtez de me couper tout le temps vous croyez que c'est simple vos histoires alors laissez moi travaillez ... quand même ... c'est dingue ...taisez vous !

- Je me tais

- Donc votre épouse est enceinte de votre première fille et tout va bien, neuf mois se passent et rien ! Pas de signe avant coureur d'une naissance. Votre femme prend rendez vous chez son gynéco qui panique un peu et ... maternité immédiatement, le bébé est en train de s'empoisonner. Finalement, il est éjecté manu militari et nait à Paris à 9 heures le 16 juin 1983 chez les soeurs genre notre dame de la charité ou quelques chose comme ça

- Notre dame de bon secours ... des gens extraordinaires

- Taisez vous Spaulding

- Je veux bien mais quel rapport avec moi

- Après un an de gestation vous étiez en train de vous empoissonner dans le ventre de cette femme et c'est la mort qui vous attendait si vous ne vous en échappiez pas et en vous échappant c'ést une nouvelle naissance qui venait à vous.

- Mais ne devrais-je donc pas dire merci à cette femme ?

- Spaulding vous savez très bien qu'un char d'assaut rode jour et nuit autour de son lieu d'habitation à seule fin de vous y écraser comme une vulgaire limace si vous passiez dans le secteur

- Ah quand même ... mais je veux bien vous croire.

- Mais si vous êtes si heureux de vivre maintenant pourquoi changer votre vie ?

- Je vous le dirais demain

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 05:45

- Spaulding je ne peux pas vous laisser cinq minutes, c'est quoi ce texte où vous rêvez de "partir à jamais", vous voulez mourir ?

- Pas vraiment

- Alors n'oubliez pas que le blog de la psy est un blog drôle !

- Je ne l'oublie pas, mais j'aime bien cette phrase " cette brume incertaine qui me protège et découvre ces fées, rêve d'un soir pour partir à jamais." c'est poétique

- Ça veut surtout rien dire

- Et puis d'abord au théâtre je passe mon temps à mourir .

- Ah ?

- Oui, par exemple dans mon dernier rôle je suis mort pendant une bonne partie du spectacle.

- C'est quoi le spectacle ?

- Blanche Neige

- Et vous jouez ?

- Blanche Neige

- Blanche Neige ?

- C'est la crise aussi dans le spectacle et on ne peut pas toujours refuser le rôle que vous propose le metteur en scène.

- Mais de toute façon Blanche Neige ne meurt pas puisque un Prince vient la réveiller par un baiser

- Exact mais la metteur en scène a pris quelque liberté avec l'histoire originale et au moment de donner le baiser le Prince trouve Blanche Neige vraiment trop moche et la laisse tomber pour partir avec la Vilaine Sorcière.

- Ah ?

- Quoique vue la Vilaine Sorcière on peut comprendre que le Prince la préfère à Blanche Neige.

- Elle est belle la Vilaine Sorcière ?

- Je sais pas si elle est belle, mais pomme empoisonnée ou pas un baiser d'elle vous réveille à coup sûr.

- Amoureux de la Vilaine Sorcière ?

- Oui

- Elle peut regarder le blog ?

- C'est pas mon intérêt

- Qui le regarde votre blog ?

- Ben je pense que quelqu'un le regarde mais cela m'ennuie un peu.

- Dites Spaulding, entre ceux dont c'est pas votre intérêt et ceux dont vous avez pas envie, il ne doit y avoir beaucoup monde qui le regarde votre blog.

- Ben y a tout les autres mais c'est vrai qu'ils ne le regardent pas

- Tant mieux, donc vous aimez cette Vilaine Sorcière

- Non

- Vous venez de dire que vous étiez amoureux

- Oui mais j'ai pas dit que je l'aimais

- C'est quoi la subtilité

- La psy, tous les psy savent bien cela quand on aime, en général, on sait pourquoi.

- Vous croyez ?

- Oui mais on a le droit de se tromper et que la charmante Princesse se transforme en grosse citrouille

- C'est l'essentiel de mon chiffre d'affaire Spaulding, mais c'est quoi être amoureux ?

- C'est quand justement vous ne savez pas pourquoi, que vous êtes comme porté vers cette personne sans que votre volonté n'y puisse rien parce qu'un éclair vite disparu dans son regard vous a montré trop de choses d'elle.

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 19:04

Ton silence passe autour de moi comme un soir d'hiver dans une avenue parisienne des années cinquante.

Il fait froid, je suis petit mais dans les pas de mon père j'aime la chaleur de tout ces gens.

Je ne pense que football, suis football et plus jamais ce rêve ne me quittera. Il sera moi, mon secret vis a vis de tous les autres partagé par personne unique présent de mon enfance.

J'aimerai que tu m'appelles.

Les pas de mon père ne sont plus là mais j'aime cette brume incertaine qui me protège et découvre ces fées, rêve d'un soir pour partir à jamais.

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 06:08

- La psy c'est horrible ... je l'aime

- Oui Spaulding allongez vous sur le divan, je suis a vous dans un instant, Je dois juste tamponner ces feuilles de sécu Ah cette paperasse ! si ce n'était pas une question d'argent comment j'enverrais balader tout çà ... Oui bon , vous l'aimez et c'est horrible, et alors ? c'est quoi le problème ? Elle est si moche que ça ?

- Non elle est très belle

- Bah alors vous en trouverez une autre

- Justement la psy c'est ça le problème. je l'avais rencontré en pensant qu'elle me ferait oublier une relation précédente.

- Très bonne tactique, rien de mieux qu'un amour pour en effacer un autre mais je ne vois toujours pas le problème ...

- Je ...

- Non Spaulding ! Pas ça ! ... ne me dites pas qu'elle vous a fait le coup d'Alésia ?

- Le coup d'Alésia ?

- Je vous explique: c'est la guerre entre Vercingétorix et Jules César. Vercingétorix a fédéré les tribus gauloises pour faire la guerre à Jules César et Jules César en veut beaucoup à Vercingétorix à cause de cela. Il finit par le coincer dans une ville fortifiée à Alésia. Et César met le siège devant Alésia, Et il fait construire des murailles autour d'Alésia afin que Vercingétorix ne puisse s'échapper.

- Faire des murailles autour de son amour pour qu'il ne puisse s'échapper c'est de l'histoire très banale et ça marche pas spécialement bien.

- Oui mais Alésia c'est particulier, si vous me permettez de continuer ... car les murailles de César sont construites pour d'une part empêcher Vercingétorix de s 'échapper mais aussi et surtout pour empêcher que d'autres armées gauloises ne viennent délivrer Vercingétorix. Et c'est cela qui causa la perte de Vercingétorix car les armées gauloises qui arrivèrent pour le délivrer furent repoussé par la muraille mis en place par César.

- Mais comment je peux savoir si je suis dans Alésia ?

- Pensez vous qu'une autre femme puisse vous la faire oublier ?

- Non,

- Ben voilà vous êtes mort, Vous êtes bien dans Alésia. Une femme vous tient par l'amour et aucune autre ne pourra jamais vous en délivrer ...

- Mais que dois je faire ?

- Ben rien il y a rien à faire sinon devenir un esclave ... comme Vercingétorix. mais ne vous en faites pas ça ne durera pas longtemps car César s'ennuya vite de son nouvel esclave et le fit mettre à mort rapidement.

- Ah ! tant mieux ...

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 13:53

- La psy pouvez vous me dire quelle maladie psychologique j'ai ? ... une psychose paranoïaque ? ...ou alors peut être une névrose obscènessionnelle ?

- Ben, vous avez un peu tout ça !

- Et c'est grave ?

- Pour votre entourage oui ! Et a propos de maladie Spaulding vous êtes en règle ?

- En règle ?

- Oui à votre age vous avez suffisamment cotisé à la sécurité sociale pour avoir droit à une maladie gratuite.

- Ah je savais pas mais comment puis je l'obtenir. ?

- C'est pas encore possible sur Amazon, mais le plus simple c'est d'aller chez son médecin traitant qui vous donnera la maladie gratuite qui vous convient le mieux.

- Qui me convient le mieux ?

- Oui cela dépend beaucoup de votre état physique.

- Ah bien, je vais aller la réclamer. La psy, est-ce que je pourrais pas en avoir deux ?

- Je vous reconnais bien là Spaulding,! Il y a deux minutes vous ne pensiez même pas à en avoir une et maintenant vous en voulez deux.

- C'est que, la première c'est pour moi, mais la deuxième ce serait pour offrir !

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 10:04

Les abeilles ont plusieurs fonctions durant leur existence. Elles commencent (en gros) par être nourrices et s'occupent des abeilles naissantes puis terminent leur vie comme butineuses.


En lisant un article écrit par des apicologues éminents, je viens d'apprendre que le système immunitaire de l'abeille se transforme en fonction de leur rôle dans la ruche.

En particulier le système immunitaire de la nourrice est bien plus développé et efficace que celui de la butineuse ... parce qu'elle celle ci est très âgée et ... proche de sa fin. Aussi maintenir un haut niveau de résistance immunitaire pour une butineuse coûterait trop cher à la sécurité sociale apicole.


Mais c'est pas fini, il se trouve qu'en fonction des besoins de la ruche les abeilles peuvent changer de fonctions et revenir à des fonctions qu'elles avaient antérieurement.

Par exemple une butineuse peut redevenir nourrice durant un certain temps.

Vous vous dites mais quelle science il a le Spaulding, c'est vrai ... et c'est pas tout !

Car cette modification n'est pas que fonctionnelle mais aussi physiologique. Et la butineuse faisant fonction de nourrice verra son système immunitaire s'améliorer au niveau de celui d'une nourrice ... en clair elle rajeunit et vivra effectivement plus longtemps ...
Donc en conclusion, à l'age avancé qui est le mien je ne peux qu'attendre avec impatience la naissance de ma petite fille, pour m'occuper d'elle et ... rajeunir ... moi aussi !

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 07:18

Je viens de terminer le livre de Jean Soler : " La violence monothéiste".

C'est un ouvrage de cinq cents pages très bien documenté et très complet sur l'histoire des religions qui ont eu une si grande importance dans l'histoire de l'humanité.

Avant la lecture de ce livre je pensais juste que les Chinois n'avaient pas de dieux, que les Grecs en avaient plusieurs et que les Hébreux n'en avaient qu'un.

Mais après avoir lu les cinq cents page de cet excellent livre, je sais que Jean Soler et moi, on pense que les Chinois n’avaient pas de dieux, que les Grecs en avaient plusieurs et que les Hébreux n'en avaient qu'un !

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Dialogue avec une psy ...
  • Dialogue avec une psy ...
  • : Echanges entre un dénommé Spaulding et une psychologue ... virtuelle.
  • Contact

Pages