Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 08:37

Lorsque, ce dimanche matin, le commissaire Berthomieu appela le cousin Spaulding, celui-ci était en train de raffiner un peu de pétrole brut au fond de sa grange.

 

- Tu es au courant Sloan ? ( Sloan était le cousin de Spaulding)

- Oui commissaire je l'ai appris par la presse.

- Quand même c'est étrange ce qui est arrivé à ton cousin: se faire allumer par une balle de 9 mm dans le cabinet de sa psy ...

- Oui vraiment étrange

- Tu sais donc pourquoi je t'appelle sloan: la police se perd en conjectures et j'aimerais que tu nous aides à comprendre ce qui a pu se passer.

- C'est  entendu commissaire je vais regarder cela.

 

Le cousin Spaulding ne rechignait pas au travail mais il n'aimait pas que cela intervint lorsqu'il raffinait un peu de pétrole.

 

Son installation n'était pas des plus complexes. Elle utilisait essentiellement son trépied à gaz qui, en été, lui servait à cuire des confitures qu'il ne mangeait jamais et en hiver lui permettait de  chauffer ce pétrole brut jusqu'à distillation pour alimenter ses appareils de chauffages d'appoint.

 

L'odeur suave du mazout générée par l'étrange opération, relevant autant de pratiques alchimiques que de techniques pétrolières avait intrigué plus d'une fois ses voisins qui avaient cherché à connaître la provenance de ce pétrole.

 

Alors Sloan ne pouvait s'empêcher de faire l'intéressant et de dire d'un ton sous entendu qu'il connaissait bien et même très bien une femme occupant de très hautes fonctions dans l'industrie pétrolière et qui, ne pouvant se passer de lui, échangeait contre quelques caresses du pétrole brut d'excellente qualité.

 

Mais ce que ne savait pas le cousin Spaulding c'est que ce poste éminent qu'elle occupait était aussi éloigné du pétrole proprement dit que de la vérité des  modèles micro-économiques qu'elle manipulait quotidiennement.

 

Aussi à chaque demande du cousin Spaulding elle ne voulait le décevoir et lui promettait de lui livrer cela au plus vite.

 

Pour  cela  dès le lendemain matin aux premières lueurs du jour elle se rendait au port pétrolier, là où arrivent les cargos chargés de pétrole brut pour échanger son corps contre quelques futs de cette matière première .

 

Introduite au plus vite dans les soutes du cargo, maintenue par sa chevelure bouclée son corps devenait  l'objet de pratiques érotiques connues seulement par les hommes venus d'au delà des mers et à l'imagination féconde.

 

Ces mains expertes, à la fois brutales et raffinées, transformaient son corps en une éphémère et sublime oeuvre d'art par des raffinement voluptueux au milieu des spasmes de plaisir des hommes dont les sens étaient poussés à leur paroxysme.

 

Mais elle se gardait toujours un peu de conscience dans de tels moments afin de sentir son coeur battre et aimer encore plus fort le cousin Spaulding.

 

Car elle aimait le cousin Spaulding plus que tout et aurait aimé que celui-ci soit là à voir ce spectacle sauvage et qu'il puisse mesurer tout ce dont elle était capable de faire par amour pour lui.

 

Ces hommes qui désormais ne pourraient oublier son corps la priaient de rester un peu plus mais elle avait une réunion capitale pour décider de l'avenir énergétique de la planète et ne pouvait se permettre d'être trop en retard.

 

Elle partait alors livrer le précieux liquide le coeur battant espérant de voir le cousin Spaulding.

 

Mais arrivant chez lui,  comme toujours, il avait passé la nuit chez sa maîtresse et n'était pas encore rentré.

 

Pressé par le temps elle laissait là, en prenant soin de ne pas être vue par les voisins, les fûts de pétrole et repartait au plus vite pour sa réunion.

 

Dans sa voiture elle pouvait alors seulement laisser pleurer ses yeux et les larmes couler le long de son visage.

Partager cet article

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Martine 29/01/2011 20:20


" La psy est blonde " rigolo, mignon tout plein! Un conte de miel et abeilles, certainement... :o)))


Martine 26/01/2011 21:09


Euh, euheuheuheuh...Euh...
J'ai trouvé la brunette, eueueeuh....Je crois, qui vous correspond le mieuheuheu...
http://www.youtube.com/watch?v=YSlboafZdKI


diag-avec-la-psy.over-blog.com 27/01/2011 08:56



Charmante la  brunette, mais la psy est blonde ... et préfère la pratique au discours sur la pratique ;-)


 



Martine 24/01/2011 09:04


Tout à fait :-))) Bonne journée.


Martine 24/01/2011 03:17


Parce que le pétrole se nomme aussi or noir, donc mentalement la représentation visuelle de cette héroine de roman fleuve pour la plupart des lecteurs sera: une brune.
Tout comme le miel associera plutot une blonde, renforcé par certains contes enfantins comme boucle d'or et les trois ours par exemple.


diag-avec-la-psy.over-blog.com 24/01/2011 08:56



"Certains contes enfantins comme boucle d'or ou les trois ours".


Oui et dans le genre casse bonbons, surtout ne pas oublier les aventures de Martine ...



Martine 23/01/2011 21:06


J'ai ri et ri :DDDD
Une brunette à boucles, n'est-ce pas? Pdlol!!! Super, hyper performante qu'il parait^^^.
Pfiouou, j'ai mal au cotes tellement suis explosée de rires.
Merci ;)


diag-avec-la-psy.over-blog.com 23/01/2011 21:22



A boucles oui, pourquoi brunette ?


Vous ne me lisez pas attentivement et cela me fait beaucoup de mal ...



Présentation

  • : Dialogue avec une psy ...
  • Dialogue avec une psy ...
  • : Echanges entre un dénommé Spaulding et une psychologue ... virtuelle.
  • Contact

Pages