Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 08:05

"Faites très attention à la phrase d'attaque !"  C'est ce que nous disait un blogueur célèbre au dernier congrès du Modem. Bien mais encore faut-il la trouver la phrase d'attaque. Bon alors, voyons voir un truc sexy : "Congrès du Modem: un grand succès".

 

- Content de votre congrès Modem Spaulding ?

- Vraiment oui la psy, des rencontres toujours très intéressantes

- Et la journée passée avec votre fille sans vous disputer.

- Du pur bonheur la psy. Et j'avoue que voir la tête de mon amie blogueuse découvrant que ma fille ne portait pas le même nom que moi, c'était vraiment cerise sur le gâteau.

- Votre fille ne porte pas votre nom ?

- Non

- Un erreur administrative ? vous vous êtes trompé de mairie ?  ... Ah vous ne le saviez pas et vous avez été mis un jour devant le fait accompli, les femmes peuvent être terribles en la matière. L'homme est sans défense dans de telles situations et...

- Non non la psy rien de tout ça, pas d'erreur administrative ou de complot féminin. J'étais parfaitement au courant de la situation. Je suis pas allé à la mairie c'est tout.

- Il neigeait sur Paris et vous n'avez pu vous rendre à la mairie. Ah vraiment ces services de l'état devraient être sanctionnés pour de telles erreurs qui entraînent ...

- Mais non la psy encore une fois rien de tout ça, c'était juste prévu comme ça ... au début.

- Au début ?

- Oui au début c'était prévu comme ça ... au début

- Mais, mais ... dans votre situation familiale, il n'y avait qu'un seul enfant

- Pas vraiment

- Et peut-être plusieurs femmes ?

- La psy, regardez bien dans un square où des enfants sont en train de jouer, immanquablement vous verrez qu'il y a une mère derrière chaque enfant.

- Est-ce à dire que vous étiez  un peu bigame Spaulding ?

- En fait oui, voire même un peu plus.

- Comment ça un peu  plus ?

- Ben, un peu plus c'est pourtant  pas compliqué à comprendre

- Mais Spauding, mais Spaulding vous êtes un fieffé bougre de salopard !

- Non la psy je crois pas. Et puis s'il existe des gens comme moi c'est parce qu'il existe des gens comme vous.

- Comment vous osez dire que je serais pour quelques chose dans vos dérives amoureuses

- Oui la psy je confirme,  c'est à cause de gens comme vous, enfin plus exactement à cause des réactions de gens comme vous que les gens comme moi se retrouvent dans des situations compliquées.

- Expliquez !

- Hé bien voilà si les apparences en première analyse semblent contre moi, la réalité est que je ne suis qu'une innocente victime.

- J'ai dit: expliquez ! pas justifiez !

- C'est ce que je fais la psy:

Voilà, lorsque vous vous trouvez dans la situation délicate consistant à gérer plusieurs relations hé bien les gens n'hésitent pas à vous enfoncer autant qu'ils le peuvent, en particuliers en vous attribuant tous les vices qui leurs passent par la tête.

- Et alors ?

- Et alors la psy c'est une chose bizarre mais il y a l'apparence des choses, le comportement que l'on se donne en société ...

- Et ?

- Et la réalité de se trouver dans un lit ou quelque part pour y vivre un moment d'émotion.

- Et alors ?

- Hé bien lorsque la vox populi accable de reproches les moeurs apparemment dissolus d'une personne, cela ne décourage pas toujours la gente féminine à,  disons, d'aller  vérifier par elle même que c'est bien le cas. Car en la matière, on ne peut se contenter de racontars ... vous comprenez bien, il est nécessaire de vérifier tout cela par soi-même.

- C'est dingue ça,  ce n'est donc pas votre grande ressemblance avec Georges Clooney qui ...

- Rigolez la psy ! Je ne suis qu'une innocente victime de la médisance publique. Plus on dit du mal de vous plus vous allez avoir une fille qui va chercher à vous démontrer que tout ça c'est pas vrai et que c'est même tout le contraire.

- Et après beaucoup d'efforts elle finit par vous balancer ?

- Ben oui ... parce que c'est vrai.

- C'est l'heure Spaulding et j'ai hâte de voir mes autres patients que j'aime vraiment ... eux.

- D'accord la psy mais je voudrais conclure en disant une chose que nous devrions tous avoir à l'esprit : Les piliers de l'amour ont les chevilles fragiles.

- Ça veut dire quoi ?

- Je n'en ai pas la moindre idée, mais ça peut faire une excellente phrase d'attaque pour un prochain billet.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Mirabelle 26/12/2010 10:16


Ben ... je reste sans voix :) !!!!


diag-avec-la-psy.over-blog.com 26/12/2010 14:32



;-)



luciolebrune 25/12/2010 19:44


...qui disposent


diag-avec-la-psy.over-blog.com 25/12/2010 20:07



... oui qui disposent ... et c'est le plus important ...



luciolebrune 25/12/2010 19:17


L'homme peut toujours proposer...


diag-avec-la-psy.over-blog.com 25/12/2010 19:40



Oui il peut proposer ... mais si les hommes vont décider pour la couleur du garage ou de celle de la voiture ou bien des commandes au volant, pour ce qui touche de près ou de loin à un nid
familial là ... c'est les femmes :-)



luciolebrune 25/12/2010 17:27


Bravo pour annoncer la couleur, au moins on sait (mais pourquoi certaines veulent-elles prouver le contraire ? : il faut prendre les gens comme ils sont, ou les laisser, espérer les changer est
illusoire).
Ta citation de fin est magnifique et vaut rien qu'à elle seule un partage sur face.


diag-avec-la-psy.over-blog.com 25/12/2010 18:14



Merci pour le partage luciole.


Je pense qu'il est assez récurrent dans une relation amoureuse que de vouloir changer l'autre.


Les motivations me semblent assez multiples mais je pense qu'il s'agit souvent, au final, de faire rentrer l'autre dans un moule que l'on puisse sortir un jour pour présentation en société. Il me
semble que chez les femmes, la possibliité de faire un couple "durable" est une idée jamais très éloignée. Possibilité qui me semble moins obscessionnel chez les hommes ;-))


Bon mais je dis ça sans vouloir en faire une généralité ... puisque de toutes façons en dernier ressort c'est les femmes qui décident :-)


 



Présentation

  • : Dialogue avec une psy ...
  • Dialogue avec une psy ...
  • : Echanges entre un dénommé Spaulding et une psychologue ... virtuelle.
  • Contact

Pages