Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 06:35

Lorsque le premier Avril 2008, le Paradem voyait le jour, toutes les meilleures fées de la politique semblaient s’être empressées sur son berceau, lui apportant moult gerbes  de fleurs de bienvenue.

Clairvoyance de l’esprit et ténacité, tous les dons affluèrent dans son berceau.
Entrainé par un mouvement populaire gigantesque oui, je l’avoue, je crus au Paradem du plus profond de mon cœur.

Mais après des débuts éblouissants. Un triumviral ambitieux et sans scrupules prenait, aidé en cela par les propos mensonger des dix femmes à Thouars, le contrôle de ce mouvement si prometteur et si rempli d’espoires.

Aujourd’hui une tentative de déstabilisation du Paradem, d’une violence inouïe,  d’un niveau de férocité jamais atteint dans l’histoire, impensable même pour les esprits les plus retordus se fait jour.

Cette tentative de déstabilisation apparait clairement sous la forme de l’organisation totalement fictive d’une Université de Rentrée du Paradem entre le 18 et le 19 septembre 2010.

La fictivité de l’événement le rend d’une extrême dangerosité car, n’existant pas, il en devient totalement incontrôlable, permet la tenue de discours abscons et rend l’arrestation des participants encore plus difficile.

On imagine, bien sûr,  facilement l’impact hautement négatif sur la crédébilité du Paradem.

Inouïe, non le mot est trop faible, le mot infâme donnerait une image plus exacte de la réalité.

N’existant pas, cette université de rentrée, aurait donc pu se dérouler sans que personne n’en sache rien. Mais je veillais  au grain, moi, moine soldat obscur et besogneux de l’église de paradémologie et là je dis stop car aujourd’hui:
                                                                                   


                                  J'ACCUSE !

J’accuse le responsable du CNAC (organe de contrôle et de censure du Paradem) de n’avoir pas su prendre les mesures nécessaires pour décourager les militants du Paradem, et ainsi éradiquer la moindre motivation de ces militants, à faire vivre le dit mouvement.

J’accuse  La présidente des Vieux Radem après être tombée en amour, d’avoir cessé de donner toute affection à ses vieux Radem qui n’ont retrouvé un peu de joie de vivre qu’en sombrant définitivement dans l’apicole.

J’accuse La Grande Gouroutte, Responsable de l’Eglise de Paradémologie d’avoir par ses breuvages paradémoniaques et traitements de faveur particuliers, amenée le Président fondateur dans une profonde béatitude, l’empêchant par la même d’avoir des rêves et phantasmes de gloire et conséquemment de se foutre de tout et du reste, laissant le Paradem à ce trio de mercenaires sans soldes. (Le trésor étant parti avec la caisse)


Voila mon cri du cœur. Je n'ai qu'une passion, le bonheur du Paradem qui a déjà tant souffert et qui va encore souffrir et se prendre de nouvelles baffes s’il ne prend pas les mesures énergiques que la gravité de la situation impose.
Ma protestation enflammée n'est que le cri de mon âme. Qu'on ose donc me traduire devant le CNAC mais que l'enquête ait lieu au grand jour … à la mer !
    J'attends.

Partager cet article

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dialogue avec une psy ...
  • Dialogue avec une psy ...
  • : Echanges entre un dénommé Spaulding et une psychologue ... virtuelle.
  • Contact

Pages