Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 09:13

Manifestement j'avais vachement choqué la psy. J'aurais voulu lui apporter des fleurs pour essayer de me racheter mais je savais que rien n'y ferait.

Nul rachat ne semblait possible à ses yeux, j'avais heurté ses sentiments les plus purs ceux qui seuls lui permettaient de faire des trucs étonnants et compliqués où tout son talent explosait en pleine lumière.

 

Comment remonter la crème?  Fallait-il la battre ou y aller en douceur, je ne savais comment faire ... et je ne pouvais même pas en parler à la psy.

 

Une femme blessée c'est comme un animal sauvage,  blessé lui aussi. On peut, on doit même, compatir à sa blessure ... mais surtout de loin.

 

Bien sûr j'aurais pu jouer celui qui ne s'aperçoit de rien et y aller franco. Mais j'avais pas les nerfs assez solides pour cela.

Il me fallait trouver une occasion pour renouer. Une occasion qui n'aurait rien à voir avec le problème. Une occasion institutionnelle, là ce serait bien. Par exemple une réunion professionnelle.

 

Les réunions professionnelles sont d'excellentes occasions pour régler les problèmes de coeurs, ce que trop peu de gens savent. D'ailleurs ceux-ci viennent se plaindre que les réunions ne servent à rien. Elles ne servent à rien parce qu'ils ne savent pas s'en servir voilà la vérité.

 

Ces mêmes gens croient, après lecture de l'ordre du jour de la réunion que l'on va essayer d'améliorer la performance d'une équipe ou la qualité de fabrication d'un produit. C'est absurde !

D'abord parce qu'en général les dix personnes présentes à la réunion ne connaissent rien du métier de l'équipe ou du processus de fabrication du produit, mais cela ne veut pas dire pour autant que la réunion ne sert à rien.

 

Il faut se dire qu'une réunion professionnelle c'est comme un repas au restaurant.

L'ordre du jour de la réunion en est le menu.

L'important ce n'est pas ce que vous allez manger ou votre technique à manger le homard même s'il vaut mieux ne pas trop se vautrer dans le homard devant celle qui doit faire l'objet de toute votre attention.

 

Non l'important c'est ce que vous allez lui dire: c'est à dire rien du tout. Une femme a toujours envie d'être séduite par un homme exceptionnel donc inutile de vous montrer tel que vous êtes, plus tard elle le découvrira mieux ce sera.

L'écoute toujours l'écoute, ne la laissez jamais s'arrêter de parler. Relancez si c'était le cas.

 

Revenons à notre réunion professionnelle. C'est vraiment le lieu idéal pour résoudre les conflits amoureux. Bien sûr un minimum de technique est nécessaire mais rien de bien méchant:

 

Surveillez bien la personne en conflit avec vous et surtout son regard. Si elle fixe le cendrier sur la table et que vous sentez qu'elle a une envie dingue de vous l'envoyer en pleine tête,  là c'est excellent votre problème va se régler et de la plus chaude des façons.

Si elle fait mine de draguer le plus lourd de vos collègues, là vous pourrez sans doute rattraper l'affaire mais inutile de vous voiler la face ça va vous coûter un max.

Si par contre elle échange un sourire complice avec un autre de vos collègues et que celui-ci se trouve être votre supérieur hiérarchique là c'est cuit . Barrez-vous ... et le plus vite possible !

 

Mais la psy n'avait aucune raison de se retrouver dans une réunion  de travail avec moi et donc je n'étais pas plus avancé lorsque je reçus un courrier de la sécu m'informant que la psy lui avait transférée mon dossier médical avec un avis très circonstancié sur l'aggravation de mon état mental et qu'il me faudrait de plus nombreuses séances dans son cabinet ...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

luciolebrune 30/12/2010 08:35


J'en ai raté, des billets, à cause du boulot... vivement que je me rattrape, c'est un plaisir de lire Spaulding


Martine 27/12/2010 23:14


@Carole,
La psy est un frelon asiatique, ou alors je n'ai rien compris.
Pas de transfert ! Ne suis pas la psy ou/et la psy n'est pas moi...
Sur ce, je retourne hiberner.


Carole B. 27/12/2010 21:24


1/ "L'écoute toujours l'écoute, ne la laissez jamais s'arrêter de parler. Relancez si c'était le cas." : Spaulding, là déja, cela me paraît difficile...car ta Psy elle n'a pas l'air très bavarde,
donc si en plus elle ne pipe pas un mot, il va te falloir aller de l'avant. Une femme vexée aura-t-elle envie de te faire une grande conversation ?

2/Pour la réunion professionnelle...à priori elle n'élève pas les abeilles...alors, à moins que lui prenne l'envie de créer un élevage de frelons asiatiques à côté de chez toi, question de voir ta
réaction ?

3/ Des excuses ?? à mon avis, ça va l'énerver...

4/ Y aller franco ?? sûrement ! Reconnaître que tu as été très stupide et maladroit ! le risque c'est qu'elle te dise "oui, tu es vraiment trop stupide"...et là fini le rêve ! A moins, qu'elle ne
se garde une carte dans la manche et attende ta prochaine tentative...de reconquête ?

Moi je tenterais la n°4. Si elle ne te "jette" pas, tu as encore une chance.

Vite, Spaulding, la SUITE, la SUITE !


diag-avec-la-psy.over-blog.com 28/12/2010 00:56



Carole, il m'a fallu relire le billet pour répondre à ton commentaire  :-)


je crois que l'alternative n° 3 (l'excuse ) n'est pas envisagé par Spaulding dans le billet.


Sur les trois autres on est dans le sujet d'une femme blessée.


Spaulding a blessé la psy en ne faisant que se montrer tel qu'il est, il n'a voulu en aucune manière agresser la psy. Mais c'est effectivement, je crois, ce que les femmes pardonnent le plus
difficilement aux hommes: non pas l'expression d'une critique envers elle même mais que celui-ci ne soit pas à ce qu'elle voudrait qu'il soit. 


Mais il peut arriver que l'on ne sache pas vraiment pas ce qui a pu blesser l'autre. Celle ci a peut être une grande sensibilité ou fragilité   enfin quelque chose que l'on peut heurter
sans le vouloir et comme tu le dis on va bien voir comment Spaulding va essayer de s'en sortir :-))


 



Françoise Boulanger 27/12/2010 19:58


Voilà Spaulding, j'ai réussi à mettre quelques photos. Mon problème est qu'elles doivent être très légères sinon c'est refusé... La qualité est donc médiocre. Heureusement pour ce billet, ce
n'était pas gênant.


diag-avec-la-psy.over-blog.com 28/12/2010 01:00



Les rectangles blancs font un peu réunion de mafiosi ... mais c'est bien comme ça :-))



Martine 27/12/2010 18:58


Eh bè...Avec pareille psy vous n'etes pas tiré d'affaire.
Pensez à lui souhaiter une année 2011 pleine de surprises, quand vous la verrez. :o)))


Présentation

  • : Dialogue avec une psy ...
  • Dialogue avec une psy ...
  • : Echanges entre un dénommé Spaulding et une psychologue ... virtuelle.
  • Contact

Pages