Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 07:55

- C’est quoi ce seau à champagne Spaulding ?

La psy faisait allusion au seau à champagne rempli de glace que je tenais dans les bras.

-    C’est un seau à champagne plein de glace dans lequel se trouve mon cœur.
-    Ben, qu’est-ce qu’il fout là ? Il se prend pour le Nautilus ?

Vraiment, si la psy était une bonne psychologue, elle montrait par ce genre de réflexion qu’elle n’avait pas beaucoup de sensibilité en comparant mon cœur au sous-marin américain le Nautilus qui avait longtemps voyagé sous les glaces du pôle nord.

Je ne sais pas, mais si moi je voyais quelqu’un transporter son cœur dans un seau rempli de glace, immédiatement j’essaierais de l’aider, par exemple en l’invitant à prendre une coupe de Champagne, juste à faire gaffe à pas trop lui écraser le cœur en y mettant au frais la bouteille.

-    Mais comment il est arrivé là votre cœur ?
-    Elle m’a écrit quelque chose qui m’a glacé le cœur à tel point qu’il refuse de reprendre une température normale.
-    Mais qu’est-ce qu’elle vous a écrit?
-    Elle m’a dit de l’oublier
-    Ah bon … sérieux ?
-    Ah oui, elle m’a même dit que j’arrête de la harceler.
-    Ah oui …

La psy s’était calé dans son fauteuil en recroisant ses mains sur son ventre. Elle affichait même un léger sourire de contentement.

Ca allait très bien pour elle, car depuis notre séparation, elle était enceinte de l’homme qu’elle aimait, mais me voir me débattre dans un profond désordre amoureux, c’était quand même un petit plus à son bonheur. Les femmes … c’est comme ça.

-    Mais vous la harceliez tant que ça ?
-    Non, pas vraiment … elle doit être parano
-    Attention Spaulding la parano c’est sérieux
-    C’est quoi la parano?
-    Je sais pas trop. Tout le monde est un peu parano. Cela devient critique quand le plaisir de la parano prend le pas sur les autres plaisirs. Ce sont souvent des personnes très (trop) intelligentes chez lesquelles  des mots peuvent déclencher un agacement sans que l’on sache vraiment pourquoi. Elles deviennent alors très agressives et il est impossible de les raisonner. 
-    Ben moi c’est quand je lui disais que je l’aimais.
-    Oui mais Spaulding, là, il faut quand même un peu la comprendre. Vous êtes plutôt un cas dans le  domaine. Il faut bien qu’elle vous mette quelques limites pour se protéger.
-    Oh pour ça elle se protège. Lorsqu’elle fait l’amour elle ne quitte pas son armure tout métal qui lui vient direct d’un de ses ancêtres du moyen âge. 
-    Ca Spaulding vous n’en savez rien.
-    Oui mais pourquoi voudrait-elle se protéger de moi, je ne lui demande rien.
-    Mais Spaulding ne rien demander à une femme c’est très suspect, et je la comprends bien. On peut, on doit même, tout demander à une femme. Tout … les femmes, c’est comme ça. D’ailleurs en vous demandant de l’oublier elle est plutôt sympa avec vous, car à trop vouloir l’approcher vous pourriez encore prendre un gros coup de patte de tigresse dans la figure.
-    Mais je ne l’approche que pour mieux la connaître, mieux la comprendre, afin que elle, puisse mieux se comprendre.
-    Ah ah, Spaulding, mais vous ne lui apprendrez rien sur elle. Vous serez toujours en retard et puis vous allez encore l’énerver. Croyez moi si elle vous demande de vous éloigner d’elle c’est d’abord pour votre bien.
-    Quel merveilleux esprit de sacrifice elle a. Elle renonce à moi pour mon bien.
-    Voila c’est ça Spaulding, encore une fois, vous avez surement tout compris …

Et je repartais de chez la psy, le cœur au repos, les yeux bien sur terre … 

Partager cet article

Repost 0
diag-avec-la-psy.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dialogue avec une psy ...
  • Dialogue avec une psy ...
  • : Echanges entre un dénommé Spaulding et une psychologue ... virtuelle.
  • Contact

Pages